Aller au contenu principal
La chasse aux talents s’intensifie et, en 2022, les salaires devraient augmenter à un rythme jamais enregistré depuis cinq ans
Pension/Retirement

La chasse aux talents s’intensifie et, en 2022, les salaires devraient augmenter à un rythme jamais enregistré depuis cinq ans

LifeWorks révèle que des augmentations salariales équivalentes à celles d’avant la pandémie semblent poindre à l’horizon; la hausse de l’inflation est une source de préoccupations

Solutions Mieux-être LifeWorks, un important fournisseur de solutions numériques et présentielles de mieux-être global, a publié aujourd’hui les résultats de sa 39e enquête annuelle sur les prévisions salariales, qui révèle que les organisations canadiennes affichent un sentiment renouvelé de certitude alors que les taux d’augmentation des salaires de base devraient monter en flèche pour dépasser ceux d’avant la pandémie.

Voici les principaux résultats de l’enquête :

Augmentations salariales (en excluant les gels de salaires)

  • Les employeurs prévoient une augmentation des salaires de base annuels de l’ordre de 2,7 pour cent en moyenne en 2022, ce qui exclut les organisations qui prévoient des gels de salaires.
  • Le taux d’augmentation réel des salaires de base (en excluant les gels de salaires) pour 2021 s’élevait à 2,6 pour cent.
  • Le taux d’augmentation réel des salaires de base (en excluant les gels de salaires) s’est maintenu à 2,6 pour cent chaque année depuis 2018.
  • Par secteur d’activité : Les augmentations salariales moyennes les plus élevées étant prévues en 2022 (en excluant les gels de salaires) devraient être observées dans les secteurs d’activité suivants : commerce de gros (3,1 pour cent), construction (3,0 pour cent), services d’hébergement et de restauration (3,0 pour cent) et technologies de l’information (3,0 pour cent). En revanche, les secteurs d’activité suivants sont ceux qui prévoient les augmentations salariales les plus faibles : soins de santé et aide sociale (2,0 pour cent), services d’enseignement (2,0 pour cent), et information et culture (1,9 pour cent).

Augmentations salariales (en incluant les gels de salaires)

  • En incluant les organisations qui comptent geler les salaires, les employeurs prévoient une augmentation des salaires de base annuels de l’ordre de 2,5 pour cent en moyenne en 2022.
  • Le taux d’augmentation réel des salaires de base (en incluant les gels de salaires) pour 2021 s’établissait à 2,2 pour cent.
  • En 2021, le taux d’augmentation réel des salaires de base (en incluant les gels de salaires) était considérablement supérieur au taux enregistré en 2020, qui s’établissait à 1,6 pour cent.
  • Par secteur d’activité : Les augmentations salariales moyennes les plus élevées étant prévues en 2022 (en incluant les gels de salaires) devraient être observées dans les secteurs d’activité suivants : commerce de gros (3,0 pour cent), construction (2,9 pour cent), et services professionnels, scientifiques et techniques (2,9 pour cent). En revanche, les secteurs d’activité suivants sont ceux qui prévoient les augmentations salariales les plus faibles : soins de santé et assistance sociale (1,8 pour cent %), services d’enseignement (1,8 pour cent) et information et culture (1,5 pour cent).

Les organisations retrouvent un certain degré de certitude alors qu’on prévoit une baisse des gels de salaires

  • En 2020, 13 pour cent des organisations avaient déclaré qu’elles prévoyaient des gels de salaires (c.-à-d. ne pas accorder d’augmentations salariales) en 2021. Or, 12 pour cent des organisations canadiennes ont en fait gelé les salaires en 2021.
  • Ces données représentent une amélioration sur douze mois, car 36 pour cent des organisations avaient gelé les salaires en 2020.
  • En ce qui concerne l’avenir, seulement 3,3 pour cent des organisations comptent geler les salaires en 2022, alors que 18,3 pour cent sont encore indécises – ce qui représente une amélioration considérable comparativement à l’an dernier alors que 46 pour cent des employeurs canadiens se disaient incertains.

Commentaires d’Anand Parsan, associé et chef du groupe national, Services-conseils en rémunération :

« Les employeurs canadiens sont sur la corde raide, car ils doivent jongler avec de nombreux facteurs et mettre en balance au moment de prendre des décisions dans le cadre de leur exercice de planification des salaires et de la main-d’œuvre pour 2022. La pénurie de main-d’œuvre a entraîné « la grande démission » (appelée “The Great Resignation” aux États-Unis), qui oblige les organisations à rajuster les niveaux de salaire dans une proportion jamais vue au cours des cinq dernières années. Seulement 3,3 pour cent des organisations prévoient des gels de salaires l’an prochain, ce qui signifie que les employeurs reconnaissent la nécessité de hausser la rémunération et de redonner une nouvelle image à leur proposition de valeur en matière de rémunération globale afin d’attirer et de fidéliser les talents clés. Dans un marché de l’emploi florissant et un contexte de hausse de l’inflation, les employés sont à la recherche d’emplois mieux rémunérés qui leur permettent d’accomplir un travail utile. Selon les résultats de notre enquête, on accorde une plus grande priorité aux initiatives en RH qui visent à créer des solutions intégrées favorisant l’engagement et la diversité de la main-d’œuvre et étant adaptées au télétravail. »

Des préoccupations émergent alors que le taux prévu des augmentations salariales au Canada demeure inférieur au taux d’inflation actuel

  • En juillet, la Banque du Canada a indiqué que l’augmentation de l’indice des prix à la consommation (IPC) devrait demeurer élevée au Canada tout au long de 2021 en raison de facteurs liés à la pandémie, après avoir dépassé 3 pour cent au cours des mois d’avril à juillet.
  • La hausse du taux d’inflation demeure une source de préoccupation pour les employés canadiens, alors que le taux prévu des augmentations salariales pour 2022 se situe en deçà de l’indice de référence en matière d’inflation. Toutefois, la Banque du Canada a parlé d’une reprise en 2022 et prévoit que le taux d’inflation reculera pour atteindre la marque des 2 pour cent.

Commentaires de Guylaine Béliveau, directrice, Services-conseils en rémunération :

« Les augmentations salariales et la baisse des gels de salaire prévues constituent une bonne nouvelle qui devrait amener les employés à envisager la prochaine année avec confiance. Cependant, nous ne pouvons perdre de vue l’incidence imminente de la montée du taux d’inflation. Le roulement de personnel est un élément que les employeurs doivent examiner en priorité, car les employés se sentent peut-être serrés financièrement. En même temps, les employeurs sont aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Il est plus difficile que jamais d’attirer et de fidéliser les employés. Ces problèmes exercent une pression sur la capacité de payer des employeurs. C’est l’occasion idéale pour les employeurs de revoir leur offre dans le but de s’assurer d’offrir des salaires et des programmes de rémunération globale concurrentiels ainsi qu’un soutien en matière de mieux-être. »

Pour lire le rapport sommaire, qui met en lumière les différences régionales au Canada, et en apprendre davantage sur le groupe de Services-conseils en rémunération de Solutions Mieux-être LifeWorks, visitez le site : https://lifeworks.com/fr/ressources/39e-enqu%C3%AAte-annuelle-sur-les-pr%C3%A9visions-salariales-0

À propos de l’Enquête sur les prévisions salariales

La 39e Enquête sur les prévisions salariales annuelle de Solutions Mieux-être LifeWorks présente les résultats d’une analyse des réponses obtenues en juillet et août 2021. Les données proviennent d’un large éventail de secteurs d’activité, représentant 829 organisations au Canada, et fournissent des renseignements sur les pourcentages d’augmentation réelle des budgets salariaux de l’année précédente et de celle en cours, ainsi que les augmentations prévues pour l’année à venir.

À propos de Solutions Mieux-être LifeWorks

Solutions Mieux-être LifeWorks est un chef de file mondial en solutions virtuelles et présentielles qui favorisent le mieux-être global des gens. Nous offrons un continuum de soins personnalisé pour aider nos clients à veiller au mieux-être de leurs employés et, ainsi, à contribuer au succès de leur entreprise.

ID-CORP, ID-RS

Personne-ressource:

Josée St-Pierre
Solutions Mieux-être LifeWorks
media@lifeworks.com
1 855 622-3327

Chloé Lebouc
Kaiser & Associés
chloe.lebouc@kaiserpartners.com
1 647 295-0517

Source: Solutions Mieux-être LifeWorks