Aller au contenu principal
Plus du quart des Canadiens sont incapables de décrocher après les heures normales de travail
Corporate / Mental Health / Canada

Plus du quart des Canadiens sont incapables de décrocher après les heures normales de travail

L’Indice de santé mentale par LifeWorksMC révèle que 28 pour cent des Canadiens ont du mal à décrocher après les heures normales de travail

LifeWorks, un important fournisseur de solutions en mieux-être global offertes de façon numérique et en personne, a publié aujourd’hui son rapport mensuel de l’Indice de santé mentaleMC, qui montre que 28 pour cent des Canadiens ont de la difficulté à décrocher après les heures normales de travail et que le score de santé mentale de ce groupe est inférieur de près de neuf points à la moyenne nationale. En outre, plus de deux Canadiens sur cinq affirment se sentir épuisés mentalement ou physiquement à la fin de leur journée de travail.

Le rapport de ce mois-ci, qui marque le deuxième anniversaire du lancement de l’Indice, révèle que les travailleurs canadiens vivent encore des moments difficiles et qu’ils obtiennent, pour un 24e mois de suite, un score de santé mentale inférieur au score de référence antérieur à la pandémie, établi à 0,0.

  • Le score de l’Indice de santé mentaleMC pour mars 2022 est de -10,5, ce qui représente une légère amélioration par rapport au score de février, qui était de -10,6.

De nombreux travailleurs canadiens sont aux prises avec l’épuisement professionnel, ce qui mène à un manque de concentration et de motivation

  • Vingt-sept pour cent des Canadiens ont de plus en plus de difficulté à se concentrer au travail. Ce groupe obtient un score de santé mentale de -29,1 points, soit près de 19 points sous la moyenne nationale.
  • Trente-cinq pour cent des Canadiens ont de plus en plus de difficulté à se motiver au travail. Ce groupe obtient un score de santé mentale de -25,4 points, soit près de 15 points sous la moyenne nationale.
  • Des 28 pour cent de Canadiens qui sont incapables de décrocher après les heures normales de travail, le quart (25 pour cent) affirment que cela est dû au fait que leur gestionnaire continue de les contacter.
  • Quarante-deux pour cent des Canadiens affirment se sentir épuisés mentalement ou physiquement à la fin de leur journée de travail. Ce groupe obtient un score de santé mentale de -23,6 points, soit 13 points sous la moyenne nationale.
  • Les répondants de moins de 40 ans sont 70 pour cent plus nombreux que ceux de plus de 50 ans à être incapables de décrocher après les heures normales de travail.

Commentaires de Stephen Liptrap, président et chef de la direction
« L’incapacité à décrocher du travail n’est pas une préoccupation nouvelle, mais avec le télétravail et le travail hybride, le phénomène atteint de nouveaux sommets inquiétants. Les employeurs commencent à se rendre compte que les répercussions des perturbations pandémiques sur la santé mentale ne sont pas près de disparaître. Par exemple, les bienfaits de la flexibilité peuvent facilement être neutralisés par le manque de séparation entre le lieu de travail et la maison. »

Commentaires de Paula Allen, directrice mondiale et première vice-présidente, Recherche et mieux-être global
« Les signes d’épuisement professionnel ne pourraient pas être plus clairs. C’est un enjeu de santé, de productivité, d’engagement et de rétention. La motivation diminue avec l’épuisement professionnel, non pas parce que les gens se fichent de leur travail, mais parce qu’ils manquent d’énergie pour s’y engager pleinement. Dans de nombreux cas, nous voyons d’autres indicateurs d’épuisement, à savoir le cynisme et les conflits. Ceux-ci posent un risque important pour la culture organisationnelle et la productivité. Les solutions, qui doivent s’attaquer à l’épuisement professionnel lui-même en proposant des services appropriés, supposent que les employeurs s’attardent à comprendre les conditions menant à l’épuisement de leurs employés. »

Le rapport complet de l’Indice de santé mentale par LifeWorksMC pour le Canada se trouve ici. Ce mois-ci, le rapport comprend des renseignements additionnels sur l’usage de substances par les Canadiens et la stigmatisation professionnelle qui y est associée, les programmes de soutien au travail pour les dépendances et plus encore.

À propos de l’Indice de santé mentaleMC
Cette enquête mensuelle de Solutions Mieux-être LifeWorks a été menée au moyen d’un sondage en ligne en anglais et en français du 3 au 20 mars 2022, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l’échantillon est représentative de cette population. Le rapport de l’Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d’avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019.

À propos de LifeWorks
LifeWorks est un chef de file mondial en solutions virtuelles et présentielles qui favorisent le mieux-être global des gens. Nous offrons un continuum de soins personnalisé pour aider nos clients à veiller au mieux-être de leurs employés et, ainsi, à contribuer au succès de leur entreprise.

ID-CAD, ID-CORP, ID-MH

Personnes-ressources :
Josée St-Pierre
LifeWorks
media@lifeworks.com
1 855 622-3327

Chloé Lebouc
Kaiser & Associés
chloe.lebouc@kaiserpartners.com
514 662-3547

Source: Solutions Mieux-être LifeWorks