Aller au contenu principal
Près de la moitié des travailleurs canadiens affirment avoir besoin de soutien en santé mentale
Corporate / Employee Assistance Programs / Mental Health / Canada

Près de la moitié des travailleurs canadiens affirment avoir besoin de soutien en santé mentale

L'Indice de santé mentaleMC de Morneau Shepell d'octobre se maintient bien en deçà du score de référence antérieur à la pandémie, et la productivité au travail chute

TORONTO, le 12 nov. 2020 /CNW/ - Morneau Shepell, un grand fournisseur de services de mieux-être global, de santé mentale et de santé mentale numérique au Canada, a publié aujourd'hui son rapport mensuel sur l'Indice de santé mentaleMC, selon lequel sept mois après le début de la pandémie, la tendance observée quant au déclin de la santé mentale des Canadiens se maintient. Les résultats montrent que l'impact de cette longue période de tension et les élections présidentielles aux États-Unis sont les principaux facteurs y ayant contribué.

Le score de l'Indice de santé mentaleMC est de -11,4, ce qui représente une baisse comparativement au score de -10,2 de septembre. Cette diminution ramène les travailleurs canadiens près du point le plus bas connu en avril 2020, alors que le score de santé mentale était de -11,7. Ce score mesure l'amélioration ou la détérioration de la santé mentale par rapport au score de référence de 75 antérieur à 2020. L'Indice de santé mentaleMC suit également les scores secondaires par rapport au score de référence, mesurant le risque financier (2,5), la santé psychologique (-2,5), l'isolement (-11,5), la productivité (-12,6), la dépression (-12,9), l'optimisme (-13,0) et l'anxiété (-13,4).

Compte tenu de la période prolongée de tension accrue, près de la moitié des répondants (48 pour cent) ont dit avoir besoin de soutien en santé mentale sous une forme ou une autre. Les sources de soutien en santé mentale les plus souvent mentionnées sont d'abord les membres de la famille (24 pour cent), puis les amis ou les collègues (20 pour cent) et enfin les professionnels en santé mentale (huit pour cent). De plus, neuf pour cent des participants n'ont pas cherché à obtenir de l'aide, même s'ils estiment en avoir besoin. Ce groupe affiche le score de santé mentale le plus bas (-33,9), et de loin.

La productivité et l'épargne ont toutes deux chuté après une brève période d'amélioration
Le score de -12,6 pour la productivité au travail représente une diminution qui annule les gains modestes réalisés pendant l'été et qui nous ramène en dessous des -12,1 de juin 2020. Une autre tendance négative est évidente pour le risque financier. Pour un deuxième mois consécutif, le risque financier a continué de baisser après avoir connu une amélioration pendant plusieurs mois.

« La COVID-19 continue de miner la santé mentale des Canadiens, et nous nous approchons d'une période de l'année où l'isolement, le stress et l'anxiété vont probablement s'accentuer, affirme Stephen Liptrap, président et chef de la direction. Les restrictions imposées pour contrer la deuxième vague de la pandémie et le froid qui sera bientôt là confinent les Canadiens à l'intérieur pendant de plus longues périodes. Les organisations doivent faire un effort conscient de prendre contact avec leurs employés et revoir leurs stratégies en santé mentale, sous peine de subir des effets néfastes à long terme sur leur rendement. »

Selon les résultats de l'enquête, la majorité des répondants (41 pour cent) ont indiqué fournir plus d'efforts au travail qu'avant la pandémie. Ils ont aussi obtenu un score de santé mentale plus bas (-12,0) que ceux n'ayant indiqué aucun changement dans leurs efforts au travail et que ceux qui en mettent moins (respectivement, -11,9 et -9,3). Ces efforts accrus sont liés à la tension émotionnelle qui empêche les gens d'être aussi productifs qu'ils l'auraient été autrement.

« Les nouvelles dynamiques de travail sont influencées par les expériences personnelles des gens, ce qui est encore plus vrai aujourd'hui. La pandémie a des effets considérables sur la dynamique personnelle et familiale des employés, ainsi que sur leur travail. Préoccupés par leur travail et leur sécurité financière, les Canadiens doivent s'adapter à une nouvelle routine chamboulée et trouver de nouveaux moyens de maintenir un sain équilibre entre le travail et la vie personnelle, mentionne Paula Allen, première vice-présidente, Recherche, analytique et innovation. Chaque jour, les gens doivent combler certains besoins psychologiques : éprouver un sentiment d'accomplissement, avoir des contacts sociaux, s'amuser, rire et bouger. Les employeurs ont une excellente occasion de favoriser et d'appuyer ces saines habitudes, qui contribuent à la résilience dont nous avons d'autant plus besoin maintenant. »

La dissension causée par les élections présidentielles américaines nuit à la santé mentale des Canadiens
Les effets des élections présidentielles 2020 ont été ressentis jusqu'au nord de la frontière ces derniers mois, plombant ainsi la santé mentale des Canadiens. Près de quatre personnes sur dix (38 pour cent) croient que les élections américaines ont affecté leur santé mentale, ce groupe ayant aussi obtenu le score de santé mentale le plus bas (-16,7). Seuls neuf pour cent des employés pensent au contraire que cette élection a eu une incidence positive sur leur santé mentale. D'ailleurs, le score en santé mentale de ce groupe est beaucoup plus élevé (-8,3) que celui du premier groupe.

L'incertitude qui perdure et le bombardement d'informations continuent de peser sur la santé mentale des Canadiens, qui atteint de nouveaux extrêmes en raison des tensions politiques. Les Canadiens sont conscients que les élections présidentielles auront des répercussions économiques et sociales sur les pays voisins, ajoutant ainsi un stress supplémentaire sur une population dont la santé mentale collective est mise à rude épreuve en raison de la pandémie de COVID-19.

À propos de l'Indice de santé mentaleMC
Cette enquête mensuelle de Morneau Shepell a été menée au moyen d'un sondage en ligne en anglais et en français du 28 septembre au 19 octobre 2020, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l'échantillon est représentative de cette population. L'Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d'avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019. Vous pouvez consulter le rapport complet pour le Canada à : https://www.morneaushepell.com/permafiles/93124/indice-de-sante-mentale-canada-octobre-2020.pdf.

À propos de Morneau Shepell
Morneau Shepell est un grand fournisseur de services de gestion des ressources humaines axés sur la technologie, qui adopte une approche intégrée du mieux-être des employés grâce à sa plateforme infonuagique. Nous cherchons à offrir à nos clients des solutions de calibre mondial afin de favoriser le mieux-être mental, physique, social et financier de leurs employés. En veillant au mieux-être des gens, nous contribuons au succès des entreprises. Nos services portent sur l'aide aux employés et à la famille, la santé et le mieux-être, la reconnaissance, l'administration des régimes de retraite et d'assurance collective, les services-conseils en régimes de retraite, et les services en actuariat et en placements. Morneau Shepell compte environ 6 000 employés qui travaillent avec près de 24 000 organisations clientes, lesquelles utilisent nos services dans 162 pays. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements sur la société, visitez le site morneaushepell.com.

SOURCE Morneau Shepell Inc.

Pour plus de renseignements: Josée St-Pierre, Morneau Shepell, media@morneaushepell.com, 1 855 622-3327; Catherine Snider, Kaiser & Partners, catherine.snider@kaiserpartners.com, 416 419-8333