Aller au contenu principal
Près des deux tiers des Canadiens sont à l’aise d’avoir moins d’interactions sociales qu’avant la pandémie
Mental Health

Près des deux tiers des Canadiens sont à l’aise d’avoir moins d’interactions sociales qu’avant la pandémie

L’Indice de santé mentale par LifeWorksMC révèle que 66 pour cent des Canadiens qui sont à l’aise d’avoir moins d’interactions sociales obtiennent un score de santé mentale supérieur à la moyenne nationale

LifeWorks, un important fournisseur de solutions en mieux-être global offertes de façon numérique et en personne, a publié aujourd’hui son rapport mensuel de l’Indice de santé mentaleMC. L’enquête a notamment révélé que 66 pour cent des Canadiens sondés sont à l’aise d’avoir moins d’interactions sociales qu’avant la pandémie, et que ce groupe obtient un score de santé mentale supérieur de deux points à la moyenne nationale. De plus, près de la moitié des répondants sont en train de repenser leurs objectifs professionnels ou songent à le faire, que ce soit pour se réorienter ou pour écourter leur carrière, en raison de la pandémie.

Selon l’enquête, les Canadiens actifs éprouvent toujours une certaine pression, puisque le score de santé mentale obtenu est négatif pour un 23e mois consécutif. Bien que l’on assiste à une amélioration par rapport au mois de janvier, le score de février demeure toutefois plus faible que le score de référence antérieur à la pandémie, établi à 0,0.

  • En février 2022, le score de l’Indice de santé mentaleMC correspond à -10,6, une amélioration de près d’un point comparativement au score de janvier, qui était de -11,3.

Les répercussions persistantes de la pandémie amènent les travailleurs canadiens à envisager un changement de carrière, notamment à prendre leur retraite ou à suivre une formation pour se réorienter

  • Trente pour cent des Canadiens ont déclaré avoir modifié leurs objectifs professionnels en raison la pandémie, ceux âgés de 40 ans ou moins étant plus susceptibles de signaler un changement à ce titre.
  • Onze pour cent des Canadiens prévoient changer de carrière. Ce groupe obtient un score de santé mentale de -21,3 points, soit plus de 10 points sous la moyenne nationale.
  • Trente pour cent songent à suivre une formation pour occuper un autre type d’emploi, alors que 24 pour cent envisagent de démissionner et de chercher un autre emploi.
  • Vingt et un pour cent des répondants ont l’intention de prendre leur retraite, et ce groupe obtient le score de santé mentale le plus élevé.
  • Les gestionnaires sont 55 pour cent plus susceptibles que les non-gestionnaires de signaler une intention de changement de carrière en raison de la pandémie.

Commentaires de Stephen Liptrap, président et chef de la direction
« En raison de la pandémie, les Canadiens continuent de faire face à de nombreuses difficultés, tant dans leur vie professionnelle que personnelle, dans tous les aspects du mieux-être, soit sur les plans physique, mental, financier et social. Leurs prises de décision s’expliquent en grande partie par la recherche de nouvelles possibilités visant à améliorer leur mieux-être global. Pour que les organisations partout au Canada puissent composer avec cette réalité complexe, il faut absolument qu’elles accordent la priorité au mieux-être des employés afin de les fidéliser et de connaître du succès à plus long terme. »

Commentaires de Paula Allen, directrice mondiale et première vice-présidente, Recherche et mieux-être global
« De toute évidence, les gens semblent à l’aise d’avoir moins d’interactions sociales, et même si nous nous y sommes habitués, cela ne veut pas dire que c’est la meilleure chose à long terme. Avant la pandémie, on observait une tendance générale à s’isoler davantage, un phénomène qui a désormais pris de l’ampleur. Il s’agit là d’un autre facteur de risque pour la santé mentale qui devrait préoccuper les employés et les employeurs. Cela peut prendre du temps, mais nous devons commencer à tisser des liens avec les autres plus que nous le faisons actuellement. »

Le rapport complet de l’Indice de santé mentaleMC de LifeWorks pour le Canada se trouve ici. Ce mois‑ci, le rapport comprend des données supplémentaires décrivant à quel niveau les Canadiens sont à l’aise dans leurs interactions sociales et à être eux-mêmes au travail, ainsi que la prévalence de changements de carrière sans lien avec la pandémie.

À propos de l’Indice de santé mentaleMC
L’enquête mensuelle de LifeWorks a été menée au moyen d’un sondage en ligne en anglais et en français du 1er au 8 février 2022, auprès de 3 000 répondants au Canada. Tous les répondants résident au Canada et étaient employés au cours des six mois précédents. Les données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition régionale et hommes-femmes de l’échantillon est représentative de cette population. Le rapport de l’Indice de santé mentaleMC est publié une fois par mois depuis le mois d’avril 2020, et compare les scores obtenus aux données de référence recueillies en 2017, 2018 et 2019.

À propos de LifeWorks
LifeWorks est un chef de file mondial en solutions virtuelles et présentielles qui favorisent le mieux-être global des gens. Nous offrons un continuum de soins personnalisé pour aider nos clients à veiller au mieux-être de leurs employés et, ainsi, à contribuer au succès de leur entreprise.

ID-CAD, ID-CORP, ID-MH

Personnes-ressources :

Josée St-Pierre
LifeWorks
media@lifeworks.com
1 855 622-3327

Chloé Lebouc
Kaiser & Associés
chloe.lebouc@kaiserpartners.com
514 662-3547

Source: Solutions Mieux-être LifeWorks