Aller au contenu principal
Faire face à la perte et au deuil au travail
Homme assis sur un sofa à la maison, travaillant sur son ordinateur portable

Faire face à la perte et au deuil au travail

12 mai 2021

Personne ne peut véritablement se préparer à la mort d’un collègue estimé. Vous pourriez avoir du mal à accepter que ce dernier soit réellement « parti ». Vous pourriez aussi vous demander comment votre équipe s’en tirera sans ce membre si important ou apprécié. SynerVie peut vous aider à composer avec votre état.

Après le décès d’un collègue, vous pourriez vous sentir engourdi ou sous le choc. Si vous avez travaillé étroitement avec cette personne pendant des années, vous avez peut-être l’impression que la tragédie a touché un membre de votre propre famille. Voici des façons de composer avec votre état :

Attendez-vous à vivre de nombreuses émotions

Les émotions ressenties à l’annonce d’un décès peuvent être très intenses : peur, colère, choc, culpabilité, confusion ou tristesse. Vous pourriez vous poser des questions sur votre propre mortalité ou vous demander si la même chose vous arrivera. Sachez que toutes ces émotions sont normales quand on vit un deuil et qu’habituellement, elles s’apaisent avec le temps.

N’oubliez pas que tout le monde a sa propre façon de vivre un deuil

Votre réaction à la mort peut être très différente de celle des gens qui vous entourent. Laissez vos collègues vivre leur deuil à leur façon, surtout s’ils ne connaissaient pas la personne aussi bien que vous. En outre, essayez de ne pas poser de jugement sur ce que vous ou les autres « devriez » ou « ne devriez pas » ressentir.

Parlez de vos sentiments aux autres

Il est normal d’éprouver une grande tristesse ou d’avoir du mal à se concentrer quand un collègue décède, mais, si après un certain temps, vous constatez que vous avez toujours de la difficulté à reprendre vos habitudes de travail normales, parlez à une personne apte à vous conseiller sur les manières de vous adapter; votre programme d’aide aux employés SynerVie peut vous aider. De plus, songez à en parler à un ami, à un membre de votre famille, à un collègue ou à votre gestionnaire.

Reconnaissez la difficulté de faire ses derniers adieux à distance

La pandémie de COVID-19 perturbe tous les aspects de notre vie, y compris la façon dont nous composons avec la mort. Les familles ne peuvent plus se toucher ni être dans la même pièce que le disparu, sans craindre de se voir infectées. Essayez de garder le contact avec les membres de la famille ou les amis qui sont touchés par cette perte. S’il est impossible de les rencontrer physiquement, vous pouvez leur téléphoner, leur envoyer des textos, des courriels ou des lettres, ou organiser une vidéoconférence. La pandémie de coronavirus ne durera pas éternellement et, dès que les restrictions de confinement auront été allégées, il sera possible d’honorer la mémoire du défunt avec vos proches lors d’une cérémonie commémorative.

Communiquez avec votre programme d’aide aux employés (PAEF)

Si vous vivez difficilement la perte d’une personne ou avez toute autre préoccupation en lien avec la COVID-19, votre programme d’aide est là pour vous aider. Appelez-nous pour parler à un conseiller de confiance de SynerVie.

Accédez à votre programme de mieux-être et d’aide aux employés (PAE) en tout temps.