Aller au contenu principal
Indices Solutions Mieux-être LifeWorks pour régimes de retraite janvier 2022

Indices Solutions Mieux-être LifeWorks pour régimes de retraite janvier 2022

7 février 2022

Publiés chaque mois, les Indices Solutions Mieux-être LifeWorks pour régimes de retraite donnent, en quelques statistiques, un aperçu de l’évolution des régimes de retraite au cours de l’année. Ils fournissent les premières indications des défis auxquels les promoteurs et les administrateurs de régimes devront faire face et des occasions qu’ils pourront saisir en ce qui concerne la surveillance et la gestion de leurs régimes de retraite.

Faits saillants :

  • La situation financière d’un régime de retraite type s’est détériorée sur base de solvabilité mais s’est améliorée sur base comptable au cours du mois de janvier, reflétant les effets compensatoires des rendements négatifs des investissements et des augmentations des rendements obligataires au cours du mois.
  • En janvier, les rendements sur l’investissement ont été négatifs alors qu’un régime de retraite type a obtenu un rendement d’environ -3,6 %. Les marchés boursiers canadiens et étrangers ont reculé en raison des inquiétudes croissantes concernant l’inflation, la réduction progressive des mesures de stimulation monétaire des banques centrales et le risque de conflit en Ukraine. Les rendements des indices obligataires canadiens ont également été négatifs alors que les taux ont augmenté de 0,30 % à 0,50 %. Les écarts de crédit corporatifs ont augmenté d’environ 0,10 % à 0,15 % au cours du mois.
  • Les attentes du marché en matière d’inflation à long terme ont diminué d’environ 0,10 % au cours de la période. Le rendement des obligations du gouvernement du Canada à échéance 30 ans non indexées a augmenté de 0,37 % tandis que le rendement des obligations équivalentes mais indexées a augmenté de 0,47 %.
  • L'indice comptable de la charge de retraite montre jusqu’à présent une réduction de 15,5 % de la dépense prévue pour l’an prochain, en grande partie grâce à la hausse des taux des obligations en janvier.