Aller au contenu principal
Parler à vos enfants de la vie après la pandémie
Father and son dancing in the living room

Parler à vos enfants de la vie après la pandémie

12 mai 2021

Si vous avez des enfants, ils ont peut-être eu du mal à s’adapter à la période d’isolement imposée par la pandémie de COVID-19. De la même façon, la perspective du retour dans la société pourrait créer une certaine anxiété chez eux, car cela représente à nouveau un gros changement. Ou ils auront peut-être hâte que les choses redeviennent « normales », mais s’apercevront que ce n’est plus tout à fait comme avant.

Vous devez absolument expliquer à vos enfants ce à quoi ils doivent s’attendre quand ils réintégreront le monde extérieur à leur domicile. Attention : vous n’êtes pas obligé de lancer une conversation malaisante qui ressemblera à un sermon. Essayez plutôt d’engager un dialogue détendu; vos enfants se sentiront libres de poser des questions et d’exprimer leurs préoccupations. Vous pourriez aussi évoquer le sujet de nouveau lors de conversations plus courtes consécutives à la « grosse » discussion.

Quelle que soit la façon dont vous aborderez les choses en famille, un minimum de préparation peut être utile.

Rappelez les règles de base. Posez-vous d’abord la question suivante : Dans ses directives, quels changements votre gouvernement annonce-t-il au chapitre de l’assouplissement des règles de confinement? Faites vos recherches avant de parler des changements à venir pour votre famille; cela rassurera vos enfants.

Vous n’êtes pas obligé d’avoir réponse à tout. Si vous ne savez pas tout à propos d’un des sujets abordés durant la conversation, n’essayez pas de deviner ou d’inventer une réponse. Dites plutôt « Je ne suis pas sûr d’avoir la réponse. Et si on la cherchait ensemble? »

Essayez d’anticiper l’impact que ces changements auront sur votre famille. En quoi votre travail, votre vie sociale et les horaires de l’école vont-ils changer? Est-ce que les choses se passeront comme avant le matin et le soir, ou est-ce que les déplacements vers le travail et les diverses routines vont changer? Accepterez-vous des visiteurs chez vous? Discutez-en avec votre conjoint, afin d’être sur la même longueur d’onde quand vous parlerez à vos enfants.

Restez concentré à tout prix. Accordez toute votre attention aux enfants quand ils ont besoin de parler. Éteignez la radio, la télé ou tout autre appareil. Regardez vos enfants dans les yeux et écoutez-les. Si vous communiquez déjà avec eux régulièrement, ils seront plus enclins à se tourner vers vous pour parler de leurs problèmes.

Demandez-leur de quelles nouvelles ils ont pris connaissance. Si vous avez un adolescent à la maison, il a peut-être été informé par un ami ou en ligne; il se peut donc que les sources de cette information ne soient pas fiables ou que l’information soit fausse. Montrez-lui qu’il peut faire confiance aux pages Web des organismes gouvernementaux et des autorités sanitaires, et qu’il peut les mettre en signet pour y accéder plus facilement par la suite.

Tenez compte de leur âge. Votre approche devra convenir à l’âge de l’enfant. Soyez sensible aux problèmes qui sont pertinents maintenant. Posez-lui des questions pointues qui vous aideront à déterminer ce qu’il sait déjà et l’exactitude de ces connaissances. S’il a des théories à propos des répercussions qu’aura sur lui la vie après le confinement, laissez-le exprimer ses idées, mais veillez à clarifier ses éventuelles idées reçues.

Conservez une attitude positive. Les enfants sont parfois réfractaires au changement. Rappelez-leur que les organismes gouvernementaux et les autorités sanitaires s’efforcent de tous nous protéger. Ajoutez qu’en raison de ces changements, selon la région où vous habitez, ils pourront revoir leurs amis en personne et peut-être même reprendre leurs activités préférées, comme le sport d’équipe ou l’appartenance à un club.

Établissez des limites et expliquez-les clairement. Si vous avez imposé des règles afin que les contacts sociaux avec les amis ne posent aucun risque, notez-les sur un papier et affichez-le sur le frigidaire. N’oubliez pas de préciser pourquoi ces règles sont importantes.

Faites-leur bien comprendre qu’ils auront de l’aide s’ils éprouvent des difficultés. La pandémie a fait naître des sentiments d’anxiété et de dépression chez de nombreuses personnes, dont les enfants. Si votre enfant a du mal à s’adapter, dites-lui que vous êtes là s’il veut parler de ses inquiétudes et de ses peurs. En cas de besoin, appelez le programme d’aide. Nos conseillers sont disponibles en tout temps.

Accédez à votre programme de mieux-être et d’aide aux employés (PAE) en tout temps.

Restez informé
Abonnez-vous à nos bulletins et nos publications, et gérez vos abonnements actuels.
S’inscrire